Des Petits Riens Qui Disent Tant...

Au fil des jours, dans le plein d'un quotidien affable, écouter pour y trouver des pépites de vie, pour y entendre une Présence...

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 13 mai 2014

Hier à deux mains...



 

A force de vouloir attraper hier à deux mains, j’ai perdu mon temps.
Celui qui m’était imparti.
J’ai essayé de courir, plus vite. J’ai essayé d’avancer, plus loin.
L’hiver m’a dépassée. Le printemps m’a rattrapée.
Par petits morceaux, l’enfance s’en va.
Mais rien ne s'efface vraiment.
Tes mots quand tu me parlais de Dieu
Je les ai relus.
Les jours passent. Les heures s’ajoutent. Les minutes s’envolent.
Au creux de la nuit, j’ai retrouvé Dieu.
Lui ne m’avait pas perdue.






vendredi 28 février 2014

Au loin...

 

“Il y a un lien indissoluble entre Dieu et nous.

Nous trouver, c’est Le trouver.

Et Le trouver, c’est nous trouver.”

Maurice Zundel






jeudi 28 novembre 2013

Et pourtant....

 

Dieu te parle, mais tu ne l’écoutes pas.
Dieu t’attend, mais tu ne t’arrêtes pas.
Dieu t’aime, mais tu ne le sais pas.
Dieu te pardonne, mais tu ne lui parles pas.
Dieu est là, mais tu ne le vois pas.



DSC_0487



Et pourtant…

Si tu savais...




samedi 19 octobre 2013

Des embruns d'automne...



 



J’ai mis ma main dans la Tienne et j’ai décidé d’avancer.
Peu importe les vents, peu importe le temps.
C’était il y a longtemps.
Les vagues pourront toujours me bousculer, je tiendrai le cap.

De Ta main, Tu viendras encore longtemps démêler les nœuds de ma vie.
Parce que je tomberai, encore.
C’est par Ta joie que je me relèverai.
Debout. Le regard juste un peu plus loin.





lundi 16 septembre 2013

Des lettres pour Le dire...


Quelques lettres pour faire un mot. Quelques mots pour faire une lettre.
Des courbes, des droites, des déliés et des pleins.
Des creux, des vides, des sillons et quelques traces.
Des mots choisis, pesés, allégés de la voix pour mieux se poser sur le papier.
Des mots détachés reliés.
L’encre s’accroche à la feuille. Le mot s’envole plus léger.

Je voudrais savoir les choisir, Au plus près.
Pour écrire Dieu au centre de la page, au cœur du papier.
Pour que tu devines, au creux de mes lettres, la douceur de croire.
Parce que rien ne peut Le dire, si ce n’est de Le vivre.
Alors, lis. Relis.
Pour que Dieu s’imprime sur chaque seconde de ta journée.

 




jeudi 5 septembre 2013

Songe d'un soir d'été...

 

 

 

 




“Dans nos solitudes, nous découvrons que notre vie n’est pas une possession à défendre, mais un cadeau à partager.”




in "Prendre soin les uns des autres" – Henri Nouwen – Editions Salvator













jeudi 1 août 2013

Ailleurs...


Pause estivale…

mercredi 5 juin 2013

A force de compter les ☆...


D’un trait de lumière, j’ai gardé en souvenir ce qu’il me disait de toi.
Une étincelle. De la lumière plein les yeux.
Des mots, toujours les mêmes, pour ne pas les perdre.
De ceux qui bercent, comme une lancinante rengaine.
Tu aimais aller regarder la mer, il fallait se taire pour mieux voir.
Du bruit des vagues, du clapotis de l’écume, les rochers devenaient bavards.
Il y avait toujours une histoire, souvent la même, pour dire qu’il était l’heure de rentrer.
Chacun chez soi.

Tu es resté dans mes rêves.
Je suis restée dans les miens.
Tu as déposé ton sac au pied d’une étoile.
Elle t’a emporté plus loin que mes souvenirs.






jeudi 18 avril 2013

Si prier, c'est...




Si prier, c’est parler à Dieu, alors, je suis foutue !
Parce que j’ai beau parler, dire, hurler, raconter, crier, râler, murmurer, j’ai beau être convaincue qu’Il m’écoute, m’entend, me comprend, je ne suis pas certaine que ce soit suffisant.

Trop de choses à dire, trop de mots à confier. Il faudrait me taire pour Lui dire tout.

Tant de prénoms accolés les uns ou autres, à Lui envoyer comme une supplication :

Regarde-les.
Soutiens-les.
Souffle sur eux.
Surprends-les.
Donne-leur d’aimer.
Rapproche-les de Toi.
Fais-leur connaitre ta paix.
Apprends-leur l'espérance.

Tant de choses, de celles qui marchent à l’envers ou sur la tête, qu’il faudrait remettre en ordre de marche, et dans le bon sens !

Alors, quand plus rien ne va, je regarde le Ciel autrement.
Lui parler d’eux en regardant au travers du prisme des autres, au dedans du monde.
Parce que, si c’est aussi beau dehors, c’est qu’au-dedans, ça ne doit pas être mal non plus.

Et découvrir des camaïeux de couleurs inattendus pour que les mots retrouvent une ébauche de lumière…







mercredi 13 février 2013

Par le passage d'une porte...




Il suffit d’un filet de lumière. Pas grand chose. Juste un trait léger pour que l’envie, ou la curiosité, me pousse à m’y aventurer.
Une porte comme une transition, un passage. Vers ailleurs.
On y passe, on la prend. On balaie devant aussi.

Un peu comme une entrée en Carême…

Deviner la Lumière de Pâques, en trait délicat.
Se laisser happer par l’inattendu.
Avancer, d’un pas plus ou moins assuré.
Ne pas hésiter à faire un peu de ménage autour, dehors, à côté, devant, avec aussi.
Avoir l’audace de croire que sur le chemin, d’autres s’aventureront à leur tour.
Une porte s’ouvre aujourd’hui.
J'entre, je fais un premier pas.






- page 1 de 11