La saveur d’un abricot.
Le bruissement des ailes de l’oiseau.
Le rayon du soleil du soir, comme un clin d’œil.
Le mail, ami, qui arrive juste quand il faut.
La rencontre, bavarde, remuante, touchante, celle qui vous remet en route.
Le mot, glissé là, au milieu des Lectures du jour.
Le silence apaisant pour éteindre la colère.
La lumière si douce des soirs de juin.
Cette coïncidence, qui, forcément, n’en est pas une.

Et Dieu, qui prend soin de tout ce qui se dessine dans nos vies, à sa façon, dans une douceur infinie…

 

 

DSC_0629_thumb3