J’ai mis ma main dans la Tienne et j’ai décidé d’avancer.
Peu importe les vents, peu importe le temps.
C’était il y a longtemps.
Les vagues pourront toujours me bousculer, je tiendrai le cap.

De Ta main, Tu viendras encore longtemps démêler les nœuds de ma vie.
Parce que je tomberai, encore.
C’est par Ta joie que je me relèverai.
Debout. Le regard juste un peu plus loin.