Choisir un livre.
Espérer la rencontre étonnante, douce et bouleversante avec les mots.
Le livre ouvert, je ne peux m’empêcher de respirer l’odeur de l’encre déposée comme pour m’imprégner déjà du récit. Parcourir des yeux les pages cornées ou marquées par le lecteur précédent, d’une croix, d’un trait vertical rapide, pour y retrouver plus tard la phrase aimée, touchante, parlante.
Puis lire.
Jusqu’à la dernière page.
La dernière phrase.
La dernière ligne.
Le dernier mot.
Jusqu’au dernier point.
En un instant, l’histoire s’achève. Sur un sentiment, une impression, une déception ou une envie d’encore..
Le livre refermé, je ne peux m’empêcher de faire tourner les pages, vite, pour goûter encore les mots. Pour revivre en accéléré l’histoire. Ou pour tenter de comprendre ce qui est passé à côté.