Qui a dit que les agendas étaient pleins en fin d’année ?
A force de réunions, de bilans, de projets, de retours en arrière, de lancements en avant, on craint un peu d’user le temps, voire de le perdre, d’oublier l’aujourd’hui, pourtant si beau quand il est imprévu.
Encore une fois, je suis venue me perdre au bout du monde, retrouver quelques-uns, de ceux avec qui j’ai déjà fait quelques pas, quelques traces d’un prémisse de partage de vie, du côté de Taizé ou d’ailleurs. Et en découvrir d’autres, qui ont reconnu la dame du blogue….ou pas !

Si on vous dit Ressucito, vous répondez ?...

Quelques heures, quelques instants.
Autour d’un feu,
Entourant de leurs mains une bougie,
Qui avance lentement au fil des mots d’un psaume.
Autour d’un feu,
Chuchotant à p(l)eine voix ces refrains multicolores
Jouant des tonalités comme autant de couleurs qui emplissent le Ciel.
 Douce lumière bavarde... 
Merci David de m’emmener à l’orée de leur chemin de foi.
Même s’ils sont beaucoup trop bavards au soleil couchant, ils sont lumineux à la lueur d’une bougie…