DSC_0060Ils sont trois à s’engager aujourd’hui dans le diaconat permanent.

Engagement d’une vie, d’une famille.

Moment de fête, de joie pour la communauté chrétienne, étonnement parfois de l’entourage, questions des uns ou des autres. Aujourd’hui, des hommes et leur famille toute entière s’engagent pour servir.

Engagement, servir. Des mots qui peuvent faire peur. Mission impossible pour certains, confiance absolue pour d’autres. Le discernement est passé par là, de longues années ont permis à chacun de réfléchir, de murir cet appel, de partager entre eux, de prier, de s’arrêter pour aujourd’hui pouvoir prononcer un nouveau ‘oui’.

Bien sûr, de loin, tout peut paraitre simple, évident, facile. Ou pure folie. Mais ce ‘oui’ proclamé devant une cathédrale pleine ne pourrait-il pas nous renvoyer à nos propres ‘oui’ ?

Que sont les ‘oui’ de ma vie ? A chaque nouveau matin qui se lève, oser redire oui à Dieu ; oui, je crois, oui, ma vie, je te l’offre, fais de moi ce qu’il te plaira. Oser redire oui à l’autre, celui aux côtés duquel, de laquelle on s’est engagé, il y a un an, dix ou cinquante ans.

Dieu nous invite, à temps et à contretemps à oser ces ‘oui’. En commençant par l’Eucharistie. L’invitation est unique, mais inlassablement renouvelée.

Trois hommes vont revêtir cet après-midi le vêtement des Noces, l’aube blanche rappelant leur baptême. Ils vont être envoyés au seuil de nos églises pour être témoin de ce que le Christ veut pour nous, pour être ce lien privilégié entre l’Institution Église et les hommes et les femmes de ce monde.

Et si nous oublions l’espace d’un instant nos visages tristes et fades pour revêtir nous aussi cet habit de Lumière ? Laissons Dieu nous envelopper de sa Tendresse.