Écoute le silence du matin
Quand rien ne bruisse, quand rien ne bouge
L'écho d'une voix scintille au creux de ton rêve
Comme un vent d'air et de rien
Éthéré, aérien

Ton Dieu te parle
Comme une brise légère
Dans un frémissement d'ailes, dans un tourbillon de verdure.