Drôle d'année...Des chiffres ronds, partout autour de nous...
Des 10, des 40, des 50, des 60...

Des anniversaires, comme un simple chronomètre ou une mesure du temps, des années qui passent, le temps d'un mariage, d'un sacerdoce ou le temps d'une vie.

Lui, soixante années d'un engagement qui l'a comblé ; en l'écoutant retracer son parcours, en l'observant, alors qu'en guise d'homélie, il relisait sa vie, j'ai compris combien les rencontres, les paroles pouvaient marquer un parcours. Il a imprimé de son empreinte mes vingt premières années. Sa voix, ses mots que tous ne trouvaient pas toujours bien choisis, parce qu'ils pouvaient provoquer, chatouiller, déranger l'assistance bien...assise dans une petite vi(ll)e tranquille..., je dévorais chaque heure de caté hebdomadaire au collège. Des années qui façonnent, impriment et forgent...

Eux, cinquante ans passés l'un à côté de l'autre. Personne n'aurait misé un centime à ce que nous soyons tous réunis pour les entourer, mais leur courage et leur ténacité leur ont permis de surmonter les pires obstacles. Leurs dix petits-enfants les ont entourés tout au long de la soirée d'une fierté largement palpable et d'une joie non contenue d'être avec eux.

A chaque fois, une fête, des visages heureux de partager, ensemble, un moment empreint de souvenirs, de mémoire et d'émotion.

Des traces, des repères, des balises et des amarres, stables et solides.