Il suffit d’un filet de lumière. Pas grand chose. Juste un trait léger pour que l’envie, ou la curiosité, me pousse à m’y aventurer.
Une porte comme une transition, un passage. Vers ailleurs.
On y passe, on la prend. On balaie devant aussi.

Un peu comme une entrée en Carême…

Deviner la Lumière de Pâques, en trait délicat.
Se laisser happer par l’inattendu.
Avancer, d’un pas plus ou moins assuré.
Ne pas hésiter à faire un peu de ménage autour, dehors, à côté, devant, avec aussi.
Avoir l’audace de croire que sur le chemin, d’autres s’aventureront à leur tour.
Une porte s’ouvre aujourd’hui.
J'entre, je fais un premier pas.